Conseils utiles

Astuce 1: Comment faciliter le flux de PMS?

Pin
Send
Share
Send
Send


Le syndrome prémenstruel (PMS) est appelé tout un ensemble de symptômes qui apparaissent chez les femmes en âge de procréer de 2 à 10 jours avant la menstruation. Les médecins ont compté environ 200 signes du syndrome prémenstruel. Différents représentants du beau sexe, les symptômes peuvent varier considérablement. Invariablement toujours un: la santé et l'humeur se détériorent. Souvent, pendant de telles périodes, les femmes ont le temps de gâcher sans fin les relations avec leurs proches, leurs collègues et leurs supérieurs. Nous verrons comment traiter le syndrome prémenstruel afin de ne pas empoisonner la vie de nous-mêmes et des autres.

Pourquoi le syndrome prémenstruel apparaît-il et de quoi s'agit-il?

Le syndrome prémenstruel a de nombreuses causes et est associé à des facteurs hormonaux et psychologiques. La plupart des médecins pensent que les hormones jouent un rôle décisif, car les femmes développent une quantité accrue de testostérone et d'adrénaline au cours du syndrome prémenstruel, ce qui peut déclencher des attaques d'agression non motivée. C’est pourquoi de nombreux cas de violence, de vol, d’accidents de la route et de divorces chez les femmes sont associés au syndrome prémenstruel. Parfois, beaucoup d'œstrogènes pénètrent dans le sang, ce qui entraîne une sensation de fatigue.

Fait curieux. Dans certains pays, le PCI est considéré comme une circonstance atténuante pour les femmes qui ont commis des crimes particulièrement graves. Par exemple, Sandy Craddock, âgée de 29 ans, qui a tué un collègue de travail, a commué la peine précisément pour cette raison. En prison, Sandy a commencé à se comporter de manière agressive tous les 29 jours. Elle a soit attaqué d'autres prisonniers, soit tenté de se suicider.

Selon les statistiques, les symptômes du SPM apparaissent chez 85% des femmes. Au total, les femmes souffrent en moyenne de 450 à 480 PMS au cours de leur vie et les symptômes peuvent être différents à chaque fois. Les femmes de race blanche, engagées dans des travaux intellectuels et vivant dans les grandes villes sont à risque. Des symptômes sévères du syndrome prémenstruel peuvent survenir chez les femmes qui subissent un stress intense, des avortements survivants et des fausses couches.

9 signes principaux du syndrome prémenstruel

Bien qu'il existe de nombreux symptômes et qu'ils soient différents, il y en a les plus courants. Parmi les signes du syndrome prémenstruel, les suivants sont particulièrement fréquents:

Douleur d'aspiration dans le bas de l'abdomen. Il peut être accompagné de flatulences, de nausées.

Changements d'humeur Les femmes pendant le syndrome prémenstruel sont en larmes, irritables, sombres, tombent facilement dans la colère.

Engorgement du sein. Parfois, la poitrine fait très mal.

Fatigue, léthargie. Il y a des problèmes de concentration, de mémoire.

Gonflement. Souvent, les pieds sont versés. S'il y a des varices ou des hémorroïdes chroniques, la maladie s'aggrave.

Dysfonctionnement des glandes sébacées de la peau. L'acné peut apparaître. La peau devient plus grasse.

Maux de tête, vertiges. Beaucoup de femmes souffrent de migraines, qui sont difficiles à gérer même avec des antidouleurs puissants.

Changements d'appétit. La faim insatiable tourmente, je veux des aliments qui ne font pas partie du régime habituel.

Douleurs articulaires. Douleur dans les articulations, sensation de douleur dans les os.

Chaque année, les manifestations du syndrome prémenstruel sont amplifiées. Des symptômes particulièrement graves sont observés chez les femmes âgées de 30 à 35 ans.

Vous maintient tendu

Le syndrome prémenstruel a été identifié comme une maladie en 1948. Selon les statistiques, 80% des femmes ressentent tous les "charmes" du syndrome prémenstruel sur elles-mêmes. Cependant, tous ne savent pas et ne comprennent pas que le syndrome prémenstruel peut être combattu. Cela aidera la femme à se sentir à l'aise, ainsi que les nerfs de ses proches. Exactement, parce que même en médecine légale, le syndrome prémenstruel est une circonstance atténuante, le fond hormonal de la femme change tellement.

À l’époque où la tension prémenstruelle commence à augmenter rapidement, il est recommandé de prendre un complexe vitamino-minéral. Portez une attention particulière à la vitamine B - il s'agit de la première assistante de cette période. Les vitamines du groupe B peuvent non seulement remonter le moral, mais aussi normaliser le sommeil et rendre la femme plus calme et plus équilibrée.

Dans la deuxième phase du cycle menstruel, qui est responsable du syndrome prémenstruel, le corps de la femme manque de vitamines essentielles - calcium et magnésium. Veuillez noter que votre complexe de vitamines choisi comprend ces oligo-éléments. Après tout, le calcium contribuera à réduire les pertes de sang pendant les règles et le magnésium chassera l’anxiété et l’irritation.

Pendant le syndrome prémenstruel, certaines femmes souffrent de gonflement. Et ce n'est pas une coïncidence. Le liquide est retenu, mal excrété par le corps. Vous pouvez entendre comment les femmes donnent à un tel état la définition de "comme si j'étais plein". C'est vraiment. Les thés diurétiques aideront, mais ne les abusez pas. En éliminant l'excès de liquide, le potassium devient un outil puissant. Ils sont riches en chocolat et en cacao. Pas étonnant que pendant le PMS, vous vouliez manger quelque chose de chocolat.

Comment traiter avec le syndrome prémenstruel - 5 conseils utiles

Le syndrome prémenstruel souvent grave est un problème héréditaire. Par conséquent, votre premier et principal conseiller pour améliorer le bien-être est votre mère. Découvrez quels symptômes elle a éprouvés et comment elle s'en est sortie.

Il existe des moyens universels qui aident la plupart des femmes:

Questions au gynécologue. Vous subissez sûrement des examens régulièrement. Lors de la prochaine visite chez le médecin, posez-lui une question sur le traitement du syndrome prémenstruel. Un gynécologue peut conseiller des médicaments hormonaux et des méthodes non médicamenteuses pour se débarrasser des symptômes désagréables.

Changements dans le régime. Améliorer le menu. Environ 7 à 10 jours avant vos règles, réduisez la quantité de sucre et de produits à base de farine. Buvez plus d’eau, mangez des aliments riches en vitamines B, E, A. Vous tirerez profit des noix, des œufs, du poulet, des légumineuses, des herbes, des légumes et des fruits. Mais il est préférable de ne pas manger du tout d'aliments transformés contenant des agents de conservation.

Activité physique. Le sport ne profite qu'à vous. Les endorphines produites par le corps pendant l'exercice aideront à prévenir les sautes d'humeur et les accès de colère. Si vous vous sentez fatigué, faites du yoga.

Le sommeil Si vous êtes somnolent, arrêtez de vous gronder de mauvais résultats au travail. Au lieu de cela, dormez suffisamment. Vous avez maintenant besoin de 8 à 9 heures de sommeil pour récupérer complètement.

Tisanes. Les infusions de mélisse et de menthe poivrée apaisent bien, aident à faire face à l'irritabilité. Une bonne option est un bouillon motherwort. Si l'enflure est tourmentée, vous pouvez préparer de la prêle des champs.

Ne vous jugez pas si vous tombez en panne une fois par mois, si vous vous disputez avec vos proches ou si vous omettez de faire le travail. Vous n'avez aucun pouvoir sur le système hormonal. Mais il est en votre pouvoir d'améliorer la situation: aimez-vous et prenez soin de vous, surtout avant vos règles. Si vous mangez bien, surveillez votre santé et dormez suffisamment, le syndrome prémenstruel se transmettra avec une perte minimale.

Vous fait bouger

Le corps lui-même sait et vous dit de quoi il a besoin. Nous devons pouvoir écouter ses demandes. Pendant le syndrome prémenstruel, consommez plus de fruits et de jus de fruits. Ils sont riches en vitamines et minéraux essentiels. Vous pouvez acheter des complexes de vitamines Vitrum ou Centrum dans la pharmacie, ainsi que le médicament local Complivit. Faites de l'exercice, bougez plus pendant la période prémenstruelle. L'exercice soulage le stress excessif.

Mais les boissons gazeuses, le café, les friandises en grande quantité, les viandes fumées et frites sont préférables.

Si le syndrome prémenstruel est très préoccupant, alors vous devez consulter un médecin. Un traitement médicamenteux peut être nécessaire.

L'essentiel sur le syndrome prémenstruel et comment traiter ses symptômes

Le syndrome prémenstruel n'est pas éternel. Ce ne sont que quelques jours de malaise. Afin de ne pas ruiner vos relations avec votre famille et vos collègues, suivez des règles simples:

Ne t'inquiète pas. Les hormones vous contrôlent. Si vous vous sentez fatigué et apathique, ne vous acquittez pas de vos tâches, essayez de vous décharger et de vous détendre.

Parlez à votre gynécologue. Si vous êtes tourmenté par des douleurs abdominales, des migraines, un gonflement au cours du syndrome prémenstruel, le médecin vous donnera des recommandations utiles pour vous débarrasser des symptômes désagréables.

Mener une vie saine. Refuser les mauvaises habitudes, normaliser la nourriture et faire du sport. Dormez 8-9 heures par jour. C'est mieux que n'importe quel médicament pour aider avec le syndrome prémenstruel.

Lisez-nous sur Telegram

Soulagez les symptômes du SPM pour vous-même. Cela passera rapidement et la vie reviendra à son cours précédent.

Vous pourriez être intéressé par: Comment comprendre quels sont les "jetons" de votre apparence.

N ° 1. Aller chez le médecin

Ecoute toi. Essayez de tenir un journal pendant 4 à 6 mois au cours duquel vous décrivez clairement vos expériences émotionnelles et vos sensations physiques.
Contactez votre gynécologue. Après avoir examiné votre «humeur», le médecin sera en mesure de comprendre s’il s’agit du syndrome prémenstruel, aidera au choix des médicaments et des régimes et vous indiquera le schéma thérapeutique à observer pendant la période prémenstruelle.

En outre, le médecin peut prescrire des contraceptifs oraux, des préparations vitaminées et des suppléments nutritionnels.

N ° 2. Changer la nutrition

Très souvent, vous pouvez vous débarrasser du syndrome prémenstruel sans recourir à des médicaments. Pour ce faire, il suffit de s'abstenir de mauvaises habitudes alimentaires au moins 10 à 7 jours avant le début des règles:

  • Limitez votre consommation de sucre, de sel, de café, de thé fort et ne dépassez pas la quantité quotidienne de liquide requise - 1,5 litre par jour (il vaut mieux utiliser de l'eau minérale et des jus non sucrés)! L'excès de liquide dans le corps entraîne un gonflement douloureux de la poitrine et un gonflement.
  • L'alcool est également nocif. Il augmente la faim, les maux de tête et l'irritabilité.
  • Oubliez les aliments contenant des additifs et des arômes artificiels.
  • Méfiez-vous des grandes quantités de graisses animales, car elles constituent la principale source de cholestérol, dont l'excès contribue à la perturbation de la circulation sanguine. Mais des plats de poisson, de volaille ou de bœuf maigre vous seront utiles.
  • Remplacez le beurre par un légume. Ne vous limitez pas aux fruits et légumes frais, car ils contiennent les vitamines, les minéraux et les fibres nécessaires. Par ailleurs, les vitamines des groupes A et D améliorent l'état de la peau et préviennent l'apparition d'acné pendant le syndrome prémenstruel. Et la vitamine E soulage la douleur dans les glandes mammaires et soulage la dépression.

N ° 3. Mener une vie saine

L'exercice augmente l'endurance du corps, ce qui est important dans la lutte contre le syndrome prémenstruel.

Par conséquent, prenez une semaine de pause dans le travail de nuit, essayez de dormir au moins 8 heures dans une pièce bien ventilée et, avant de vous coucher, prenez une douche de contraste.

Moins vous fumez, plus le syndrome prémenstruel sera facile. Les scientifiques ont depuis longtemps prouvé que la nicotine aggrave considérablement l'évolution du syndrome prémenstruel.

Les exercices de yoga et de respiration sont parfaits pour les maux de tête dans le syndrome prémenstruel. Par exemple, asseyez-vous en turc et, en levant doucement les mains, prenez une profonde respiration. Lorsque vos bras sont au-dessus de votre tête, maintenez l'air pendant quelques secondes. Puis, en baissant lentement les mains, expirez.

Contenu de l'article

Vous maintient en suspens

Le syndrome prémenstruel a été identifié comme une maladie en 1948. Selon les statistiques, 80% des femmes ressentent tous les "charmes" du syndrome prémenstruel sur elles-mêmes. Cependant, tous ne savent pas et ne comprennent pas que le syndrome prémenstruel peut être combattu. Cela aidera la femme à se sentir à l'aise, ainsi que les nerfs de ses proches. Exactement, parce que même en médecine légale, le syndrome prémenstruel est une circonstance atténuante, le fond hormonal de la femme change tellement.

À l’époque où la tension prémenstruelle commence à augmenter rapidement, il est recommandé de prendre un complexe vitamino-minéral. Portez une attention particulière à la vitamine B - il s'agit de la première assistante de cette période. Les vitamines du groupe B peuvent non seulement remonter le moral, mais aussi normaliser le sommeil et rendre la femme plus calme et plus équilibrée.

Dans la deuxième phase du cycle menstruel, qui est responsable du syndrome prémenstruel, le corps de la femme manque de vitamines essentielles - calcium et magnésium. Veuillez noter que votre complexe de vitamines choisi comprend ces oligo-éléments. Après tout, le calcium contribuera à réduire les pertes de sang pendant les règles et le magnésium chassera l’anxiété et l’irritation.

Pendant le syndrome prémenstruel, certaines femmes souffrent de gonflement. Et ce n'est pas une coïncidence. Le liquide est retenu, mal excrété par le corps. Vous pouvez entendre comment les femmes donnent à un tel état la définition de "comme si j'étais plein". C'est vraiment. Les thés diurétiques aideront, mais ne les abusez pas. En éliminant l'excès de liquide, le potassium devient un outil puissant. Ils sont riches en chocolat et en cacao. Pas étonnant que pendant le PMS, vous vouliez manger quelque chose de chocolat.

Vous fait bouger

Le corps lui-même sait et vous dit de quoi il a besoin. Nous devons pouvoir écouter ses demandes. Pendant le syndrome prémenstruel, consommez plus de fruits et de jus de fruits. Ils sont riches en vitamines et minéraux essentiels. Vous pouvez acheter des complexes de vitamines Vitrum ou Centrum dans la pharmacie, ainsi que le médicament local Complivit. Faites de l'exercice, bougez plus pendant la période prémenstruelle. L'exercice soulage le stress excessif.

Mais les boissons gazeuses, le café, les friandises en grande quantité, les viandes fumées et frites sont préférables.

Si le syndrome prémenstruel est très préoccupant, alors vous devez consulter un médecin. Un traitement médicamenteux peut être nécessaire.

Astuce 3: Comment soulager le syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel (SPM) est un ensemble complexe de symptômes qui apparaît chez de nombreuses femmes avant la menstruation. Elle se caractérise par des troubles émotionnels, des troubles végétatifs-vasculaires, métaboliques et endocriniens.

Astuce 4: Comment soulager le syndrome prémenstruel?

- l'utilisation de contraceptifs oraux,

- Des solutions chirurgicales au problème sont possibles.

Toutes ces méthodes pour combattre le syndrome prémenstruel ne sont prescrites que par votre médecin. Alors, comment pouvons-nous réduire le syndrome prémenstruel sans l'aide d'un spécialiste?

Il est prouvé que les femmes qui mènent un style de vie passif et inactif, qui mangent de la malnutrition (sucreries, grasses, salées) s'exposent plus souvent au syndrome prémenstruel. Sur cette base, vous devez analyser et ajuster soigneusement votre alimentation et votre mode de vie quotidiens.

À savoir:

- Augmenter l'activité physique sur le corps.

Le sport guérit le stress et la tension. L'activité physique peut se manifester à la fois à pied et en salle de sport, en natation, en aérobic et en yoga. Cela affectera positivement non seulement l'état psycho-émotionnel, mais aussi la figure. L'entraînement systématique dans un sport actif ne permet pas à l'énergie négative de s'accumuler, en conséquence, vous pouvez oublier l'irritabilité et la dépression. Il suffit de choisir trois jours par semaine et de donner des cours de trente à quarante minutes. N'oubliez pas les séances d'entraînement du matin (dix à quinze minutes).

- Ajustez le système d'alimentation.

Limitez l'utilisation de café, thé, cola. Une surabondance de ces produits peut aggraver l'irritabilité, l'insomnie, augmenter la sensibilité des glandes mammaires et perturber l'estomac et les intestins. Faites très attention aux aliments riches en sel, tels que il retient le liquide dans le corps. En conséquence, le corps gonfle, la migraine et la prise de poids sont possibles. Doux, en plus du chocolat noir, il est préférable de l'exclure complètement (améliore la dépression). Remplacez les glucides «légers» par des aliments tels que les céréales, le pain aux céréales, les pommes de terre (même en petite quantité, cela est même utile car il libère de la sérotonine qui normalise le fond émotionnel).

-Ce moyen de lutter contre le stress, comme le yoga, la relaxation, la respiration, capable de stabiliser le fond hormonal et de maintenir généralement le calme et la tranquillité d'esprit. Essayez de vous inquiéter moins, remplissez vous-même et remplissez les autres d'émotions positives.

La principale chose dans toutes les recommandations ci-dessus est c'est systématique. Le résultat ne viendra pas à la fois. Accordez-vous pour travailler sur vous-même dans son ensemble. Ne laissez pas les échecs vous confondre.

Astuce 5: Comment soulager les symptômes du syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel, ou syndrome prémenstruel, peut sérieusement altérer l'humeur et même forcer à prendre un congé de maladie. Le syndrome prémenstruel est le problème de la plupart des femmes. Si vous et vos proches contractez les symptômes du syndrome prémenstruel, vous devez savoir de quelle manière et, dans les cas extrêmes, des méthodes médicales peuvent remédier à cette maladie.

Contenu de l'article

La solution la plus simple pour traiter les symptômes désagréables du syndrome prémenstruel consiste à prendre des contraceptifs oraux qui suppriment l’ovulation en augmentant le taux de progestérone dans le sang de la femme.

En conséquence, les symptômes du syndrome prémenstruel cessent complètement de vous déranger ou ne sont pas suffisamment tangibles pour attirer l’attention. Néanmoins, malgré la popularité de cette méthode d'atténuer le syndrome prémenstruel chez les médecins, toutes les femmes n'acceptent pas de prendre des médicaments hormonaux. Si vous êtes l'un d'entre eux, les remèdes populaires pour lutter contre le syndrome prémenstruel peuvent être utiles.

Tout d’abord, limitez votre consommation de sel, ce qui aide à retenir l’eau dans le corps. Évitez également de consommer des aliments semi-finis contenant de grandes quantités de sel. Commencez à surveiller vos repas et, au cours de la journée, organisez vous-même 4 à 5 repas, mais en petites portions. Entre autres choses, un tel style de vie affectera positivement votre tractus gastro-intestinal et améliorera votre métabolisme.

Обратите внимание, что на второй фазе цикла ваш организм должен получать дополнительную порцию витаминов группы В, для этого вы можете использовать мультивитаминные комплексы или соответствующим образом формировать свой рацион. Центровыми продуктами вашего рациона во время цикла должны стать постные молочные продукты: обезжиренный творог, молоко, твердые сорта сыров, йогурт. En plus du fait que ces produits constituent un excellent complément au régime alimentaire pour la perte de poids, ils constituent la source de calcium la plus riche et ce minéral est connu pour ralentir les contractions utérines.

Tisane

Ne buvez pas de boissons à forte teneur en caféine. En général, si vous souhaitez soulager les symptômes du syndrome prémenstruel, vous devrez abandonner le thé fort, le café et les boissons alcoolisées pendant un certain temps. Préférez les tisanes. Pendant le syndrome prémenstruel, une excellente solution serait de prendre une décoction d’ortie.

Le bouillon d’ortie empêche l’accumulation d’eau en excès dans le corps (agit comme un diurétique) et améliore également le métabolisme. Pour soulager les symptômes du syndrome prémenstruel, il suffit de boire un demi-verre d'un bouillon d'ortie deux fois par jour. Si l'un de vos symptômes du syndrome prémenstruel est une insomnie et des sautes d'humeur fréquentes, une décoction de mélisse vous aidera.

Buvez un verre de bouillon chaque soir avant d'aller vous coucher, votre humeur et votre sommeil s'amélioreront instantanément. Un autre symptôme désagréable du syndrome prémenstruel est les ballonnements. Dans ce cas, il est conseillé de prendre 1 tasse de décoction de fenouil après chaque repas.

Traitement de la toxicomanie

Mais que faire si vous avez une combinaison de tous les symptômes? Tout boire n'est pas une option. Dans ce cas, seul un traitement médical vous aidera. Tout d'abord, consultez un médecin, laissez-le vous conseiller sur un remède facilitant la manifestation du syndrome prémenstruel. La cause de votre problème est peut-être plus profonde, peut-être que les symptômes du syndrome prémenstruel sont un écho d'une maladie atone, dont le traitement vous évitera le problème du syndrome prémenstruel.

  • Comment soulager la condition au cours du syndrome prémenstruel: 8 conseils utiles

Herbes et fleurs efficaces pour le syndrome prémenstruel

Fenouil Pendant le syndrome prémenstruel, vous pouvez utiliser cette plante sous forme de décoction / infusion ou utiliser une teinture spéciale de graines. Le résultat sera quand même. Le fenouil aide à normaliser la santé en général, élimine l'apathie, l'agressivité et l'irritabilité. Un tel remède traditionnel contre le syndrome prémenstruel permet à une femme de retrouver son tonus, de se sentir gaie et énergique.

Valériane Peut-être que des gouttes ou des comprimés de valériane sont présents dans presque toutes les armoires à pharmacie domestiques. Cette plante est indiquée pour une utilisation avant la menstruation. Grâce à ses propriétés utiles et médicinales, la valériane calme le tube digestif, peut réduire les douleurs abdominales et soulage les crampes utérines avant les règles. En utilisant la valériane, vous pouvez combattre le mauvais sommeil et l'insomnie est un symptôme courant du syndrome prémenstruel. De plus, cette plante stabilise l'humeur, calme et aide à se détendre normalement.

Melissa La mélisse ou menthe citronnée est une plante qui ne provoque presque jamais d'effets secondaires. Par conséquent, il peut être pris par les femmes dont le corps est trop sensible aux effets d'autres plantes médicinales. La mélisse avec PMS peut être préparée sous forme pure et ajoutée au thé. La boisson va apaiser, détendre, soulager la douleur dans le corps et les organes internes. En même temps, la menthe citronnée ne provoque pas de somnolence accrue, bien qu'elle aide à s'endormir, il n'y aura pas de trouble de l'attention ou de la mémoire.

Blackberry Pour faciliter les manifestations du syndrome prémenstruel, de nombreux experts recommandent aux femmes de prendre une teinture de mûre. Cependant, une décoction de feuilles et de baies peut aussi être efficace. Blackberry augmente l'énergie, soulage la mauvaise humeur, élimine l'arrière-plan émotionnel, aide à créer un sentiment de surmenage.

Feuilles de framboise. Si vous préparez une infusion / décoction de feuilles de framboise rouge et que vous la prenez peu de temps avant le début des règles, vous pouvez réduire les douleurs au bas de l'abdomen et au bas du dos. De plus, les feuilles de framboise ont un effet tonique sur le corps de la femme. La boisson se charge également avec une attitude positive. Un tel remède traditionnel contre le syndrome prémenstruel, si vous en buvez régulièrement, normalise progressivement le cycle, en cas de problème, aide l'utérus à fonctionner correctement et améliore généralement le système de reproduction du corps de la femme.

Comment améliorer votre bien-être avec le syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel peut être très difficile lorsqu'une femme est dans un état de stress grave, lorsqu'il y a une tension excessive à l'intérieur. Pour améliorer le bien-être, vous pouvez utiliser différentes méthodes de relaxation, faire de la méditation. Si possible, avant l'apparition de la menstruation, il est utile d'exclure de votre vie toute situation stressante et excitante afin de ne pas provoquer une exacerbation du syndrome prémenstruel.

En plus de la relaxation, vous devez dormir normalement, dormir suffisamment, ne pas oublier de vous détendre complètement. Il sera utile de boire un traitement composé de vitamines et de minéraux (le magnésium et le potassium doivent figurer dans la composition).

La nutrition joue un rôle important dans l'apparition des signes du syndrome prémenstruel. Pour que l'état de santé soit plus ou moins normal, il vaut mieux une semaine avant les règles pour supprimer les aliments lourds et gras du menu et ne pas introduire de nouveaux plats ou de produits exotiques dans le régime alimentaire. Il est nécessaire de réduire l'utilisation de café et de boissons contenant de la caféine, comme le thé noir fort. Si vous êtes sujet au syndrome prémenstruel, vous devriez être accro à l'alcool.

Une des manifestations du syndrome prémenstruel est un sentiment de faiblesse, un sentiment de perte totale de force et de réticence à faire quoi que ce soit. Cependant, la passivité ne peut qu'aggraver la situation. Par conséquent, vous devez essayer de vous surmonter et avant que la menstruation ne commence, n'abandonnez pas un peu d'effort physique. S'il n'y a aucune possibilité ou désir d'aller au fitness ou au yoga, vous devez vous entraîner à faire des exercices à la maison, commencer la journée avec de l'exercice, marcher davantage. Marcher au grand air peut également atténuer les symptômes du SPM.

Il est important d'abandonner les mauvaises habitudes. Et essayez de ne pas prendre de médicaments puissants pendant la période du syndrome prémenstruel, par exemple des antibiotiques.

Dans certains cas, pour normaliser le bien-être avec le syndrome prémenstruel, vous pouvez avoir recours aux tisanes. Cependant, il faut être prudent avec eux, car de telles boissons provoquent facilement des allergies ou peuvent perturber le bon fonctionnement du système digestif. Pour soulager l'anxiété et l'anxiété durant le syndrome prémenstruel, vous devriez boire du thé avec mélisse, camomille, menthe. Cependant, malgré son action efficace sur le syndrome prémenstruel, l’agripaume ne devrait pas être particulièrement emportée. Le fait est que cette plante peut provoquer une situation où les règles sont arrivées plus tôt et en même temps que les saignements peuvent être très abondants. Vous devriez également boire soigneusement la teinture de pivoine. Il épaissit le sang, bien qu'il soit considéré comme très utile pour le système nerveux.

Regarde la vidéo: Challenge Désencombrement 1: Vêtements, Serviettes, Draps. .Astuces et Organisation (Octobre 2020).

Pin
Send
Share
Send
Send